Géopolémique

Ce carnet se propose de parler de géographie politique et, surtout, de géopolitique. Mon parti pris sera d’avoir recours le plus possible à l’interdisciplinarité pour expliquer des phénomènes géographiques, politiques, sociaux ou encore économiques. Le contenu éditorial de ce carnet repose sur deux grands axes. En premier lieu, des questionnements sur l’ouverture politique et économique de l’île de Cuba, qui constituent le centre de mes recherches et où j’ai d’ores et déjà effectué des travaux de terrain. Il s’agira donc d’évoquer “l’exception géopolitique cubaine” (Gauchon, Huissoud, 2018) mais également de discuter des difficultés à effectuer un travail de recherche à Cuba, et de tenter de prendre une distance critique vis-à-vis de ce travail. Ensuite, des réactions à l’actualité, toujours en prétendant avoir le plus de recul scientifique possible sur les événements, qui seront analysés à l’aune de grilles d’analyses géopolitiques mais également interdisciplinaires. A l’image de mon travail sur Cuba, j’ai à cœur de nourrir mes analyses par la pratique de l’interdisciplinarité. Ainsi, j’ai recours aussi bien à la géographie qu’aux sciences politiques, à l’Histoire, à la sociologie, à l’économie, à la critical geopolitics (qui repose sur l’analyse de discours, principalement), aux relations internationales…


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.